Voyage en République dominicaine.

Le ministère des Affaires étrangères met à votre disposition une rubrique concernant la République Dominicaine :

Consultez la page du site France Diplomatie (mise à jour périodiquement)

Cette rubrique comporte des conseils généraux sur les déplacements à l’étranger et des fiches d’information et de conseils spécifiques sur la plupart des pays du monde (risques de troubles politiques, de catastrophes naturelles, d’insécurité de tous ordres).
Ces fiches sont élaborées par la cellule de veille sur la sécurité des communautés françaises du Ministère des Affaires étrangères.

Responsabilité des voyageurs : Il est rappelé que les candidats au voyage sont seuls responsables de leur décision de se rendre dans un pays étranger, quels que soient les conseils de sécurité donnés par le Ministère des Affaires étrangères qui ne peut, en aucun cas, être tenu responsable d’incidents ou d’accidents qui pourraient survenir pendant un voyage.

Formalités d’entrée et de séjour

Situation migratoire des ressortissants français en République dominicaine

Toute personne arrivant en République Dominicaine doit être en possession d’une carte de tourisme valable 30 jours. Il est néanmoins possible de proroger son séjour à condition de demander cette prorogation auprès de la Direction de l’immigration avant l’expiration du temps de séjour initial.

lire la suite

Autorisation de sortie du territoire dominicain pour les enfants mineurs

Tout mineur résidant en République dominicaine, voyageant seul ou avec un seul de ses parents, doit se présenter à l’embarquement avec une autorisation officielle de sortie du territoire.

lire la suite

Formalités d’entrée et de résidence en République Dominicaine

LONG SEJOUR : Modification des formalités migratoires.

En cas de séjour d’une durée supérieure à 3 mois et notamment d’établissement dans le pays, les étrangers doivent préalablement détenir un visa en adéquation avec le motif de leur séjour. Les contrevenants ne seront pas en mesure de régulariser leur situation migratoire sur place.

lire la suite

Obligation de passeport pour vos voyages en République dominicaine

La nouvelle loi migratoire dominicaine est entrée en vigueur le 30 avril 2012. Elle impose d’être en possession d’un passeport pour entrer sur le territoire dominicain.

lire la suite

Hospitalisation en République Dominicaine

L’Ambassade recommande aux Français résidant en République Dominicaine de souscrire à une assurance ou mutuelle complémentaire et de bien choisir, dans la mesure du possible, l’établissement hospitalier.

lire la suite

Le change en République dominicaine

La monnaie locale est le peso dominicain (RD$), mais le dollar US est accepté à peu près partout, et surtout dans les hôtels de catégorie supérieure.

Le taux est très variable, en raison de l’instabilité économique du pays : consultez le convertisseur en ligne
L’ euro est accepté toutes les banques et dans tous les bureaux de change.

Attention aux Changeurs

Le taux le moins intéressant est celui pratiqué dans certains bureaux de change des aéroports , notamment celui de Santo Domingo (changer le minimum à l’arrivée, juste ce qu’il vous faut pour la soirée !) et surtout dans les grands hôtels. Privilégiez donc les bureaux de change et les banques dans les villes. Nous ne saurions trop insister sur les risques du change dans la rue, d’ailleurs interdit, à Saint-Domingue. Vous êtes assuré à 99 % de vous faire avoir…

Cartes de paiement

Les principales cartes de paiement sont acceptées dans le pays (MasterCardVisa et American Express), dans de nombreux établissements touristiques. Leur usage entraîne des frais bancaires supplémentaires mais assez minimes (un faible pourcentage) ; en revanche, de nombreux commerçants ajoutent une taxe de 5 à 15 % pour couvrir leurs frais (en moyenne, autour de 6 %). En prime, qui dit carte de paiement, dit facture et qui dit facture, dit 18 % de taxe en plus… Vous comprendrez donc qu’il est toujours plus intéressant de payer la grande majorité de vos dépenses en liquide.

On trouve également dans l’ensemble du pays des distributeurs automatiques de billets.
N’oubliez pas que « banque » se dit banco en espagnol (les bancas sont des kiosques pour jouer et parier !).

La plupart des distributeurs ont un plafond de retrait, généralement fixé entre 2 000 et 4 000 RD$. Bonjour les commissions de votre banque en cas de retraits fréquents ! Elle peut être de 10 000 RD$ dans un distributeur de la Banco Popular ou encore de 20 000 RD$ à un autre de la banque Progreso.
Moralité : renseignez-vous toujours avant de faire un retrait ou mieux encore, retirez de l’argent au guichet de la banque avec votre carte, car le plafond est souvent beaucoup plus élevé qu’au distributeur.
Attention, il faut présenter une, voire parfois 2 pièces d’identité (passeport et permis de conduire, par exemple) quand vous devez retirer de l’argent au guichet.

 

Share
× Nous joindre par Whatsapp...